Contact at lisaatheriault[@]gmail.com

View my CV (pdf)


Biography

Lisa Theriault is a visual artist from Prince Edward Island, recently returned after living in Montreal for five years. Through her art practice, she explores our relationship to place and how it shapes and is shaped by society. She primarily creates drawings, but she also makes videos, animations, installations, and miniatures.

Theriault graduated with a Bachelor of Fine Arts in studio art from Mount Allison University (Sackville, NB) in 2014. She has most notably presented artworks at the Confederation Centre Art Gallery (Charlottetown, PE), Galerie Sans Nom (Moncton, NB), and the Saint John Arts Centre (Saint John, NB). Her work has been supported by the Quebec Arts Council and by the program Young Volunteers (Emploi-Québec). Her recent presentations include the exhibitions Space, Place, Home at the Galerie d’art Louise-et-Reuben-Cohen at l’Université de Moncton and Ribboned Rainbow at Gallery Jano Lapin (Montreal, QC). She is currently the executive director of the artist-run centre This Town is Small in Charlottetown, PEI.

Artist Statement

Lisa Theriault primarily works in drawing, meticulously creating detailed landscapes that are imaginative, playful, and architectural. The landscapes she creates are often devoid of humans. They act as theoretical playgrounds for her reflections on place. Although highly structured and at times desolate, her work persists as friendly, approachable, and optimistic representations.

Theriault’s art practice is slow and methodical. She studies her surrounding environments through personal exploration and by examining theories of placemaking, including historical research. She uses her research to form prompts, the guiding questions behind the works she creates, that are then bolstered by her imagination. In her drawings, she is especially interested in using technical drawing methods and parallel projection to prioritize the subject and remove a singular gaze. Instead, the viewer hovers above, detached from impossible spaces. At times, her work may change form into video, animation, installation, or miniatures - reimagining and layering her references and drawings into moving images or into physical space.

Relationships to place are intensely personal and political, often serving as an indication of the values and ideologies of those that inhabit them. In looking closer at the construction of landscapes, on a conscious and unconscious level, she looks to gain an understanding of the cultural and societal influences that are inherent within placemaking.
Biographie

Lisa Thériault est une artiste visuelle de l’Île-du-Prince-Édouard,  rentré après avoir vécu à Montréal pour cinq ans. Dans le cadre de son œuvre, Lisa se penche sur notre relation avec les endroits, sur comment celle-ci est influencée par la société et sur comment la société se voit, à son tour, influencée par cette relation.

En plus du dessin, qui constitue son principal mode d'expression artistique, Thériault s'adonne aussi à la création de vidéos, d’animations, d’installations et de miniatures. Elle est titulaire d’un baccalauréat en arts plastiques de l’Université Mount Allison (Sackville, N.-B.), obtenu en 2014. Ses œuvres ont été présentées notamment à la galerie du Centre des arts de la Confédération (Charlottetown, Î.-P.-É.), à la Galerie Sans Nom (Moncton, N.-B.) et au Saint John Arts Centre (Saint John, N.-B.). Son travail a été soutenu par le Conseil des arts et des lettres du Québec et par la programme Jeunes volontaires (Emploi-Québec). Ses présentations récentes comprennent les expositions Un espace, un lieu, un monde intime à la Galerie d’art Louise-et-Reuben-Cohen de l’Université de Moncton et l’exposition Arc-en-ciel rubané à la Galerie Jano Lapin (Montréal, QC). Elle est actuellement directrice exécutive du centre d’artiste autogéré This Town is Small à Charlottetown, l’Î.-P.-É.

Démarche artistique

Lisa Thériault s’adonne principalement au dessin; elle crée des paysages méticuleusement détaillés qui dégagent une saveur imaginative, ludique et architecturale. Ces derniers sont souvent dépourvus d’êtres humains. Ils se transforment ainsi en terrains de jeu théoriques pour exprimer ses réflexions sur les endroits. Malgré la grande structure et l’aspect parfois désolé de ses œuvres, celles-ci demeurent des représentations attrayantes, faciles d'accès et optimistes. Elles s’inscrivent dans une démarche lente et méthodique.

Thériault étudie les milieux qui l’entourent en adoptant une approche d’exploration personnelle, en examinant les théories d’aménagement et en réalisant des recherches historiques. Elle se sert de ses recherches pour élaborer des questions guide ancrées dans son imaginaire qui viennent orienter ses créations. En ce qui a trait à ses dessins, Thériault s’intéresse tout particulièrement aux méthodes de dessin technique et à la projection parallèle pour mettre en priorité l’objet et élargir le regard. Le spectateur s’élève ainsi au-dessus de l'œuvre, retiré des espaces impossibles. Thériault se tourne parfois aux vidéos, aux animations, aux installations ou aux miniatures, réinventant et superposant ses références et dessins pour créer des images en mouvement ou des espaces physiques.

Les relations avec les endroits sont profondément intimes et politisées, traduisant souvent les valeurs et les idéologies qui les habitent. Thériault porte un regard aiguisé sur la construction des paysages; ce regard s’opère tant sur le niveau du conscient que sur celui du subconscient. Elle cherche à comprendre les influences culturelles et sociétales qui sont inhérentes dans l’aménagement d’espaces.

Mark
Lisa Theriault 2020©